Alumni A.Rasquinet

Quel est votre parcours professionnel ?

De 2001 à 2006, j’ai effectué mes études d’architecture à Lambert Lombard pour ensuite réaliser mes deux années de stage dans deux bureaux d’architecture distincts. J’y ai découvert le métier d’architecte que j’ai exercé en tant qu’indépendante.

En 2014, j’ai décidé de m’orienter vers une autre facette du métier. J’ai changé d’orientation pour des raisons familiales et organisationnelles.

J’ai donc postulé en tant qu’employée technico-administrative dans une société de logements sociaux. L’année suivante, grâce à mon diplôme et à mes connaissances acquises précédemment j’ai eu la possibilité de devenir « Responsable Projet » ce qui m’a permis de gérer des projets de rénovation de grandes envergures en les initiant totalement et en effectuant le suivi de chantier. Cette nouvelle approche m’a permis d’acquérir plus de connaissances au niveau de la rénovation des logements et une nouvelle approche du secteur du logement public.

Grâce à cette opportunité de carrière j’ai pu également développer des compétences au niveau de la législation des marchés publics.

Depuis 2021, je suis la responsable du Service Patrimoine du Logis social de Liège. Ce nouveau poste m’a permis de développer, entre autres, des compétences managériales non acquises jusqu’à ce jour.

Sensible à l’impact énergétique des bâtiments et en regard des directives européennes pour atteindre le zéro carbone en 2050, cette année (2023-2024), j’ai suivi la formation certifiante de responsable énergie afin de gérer les différents aspects énergétiques du patrimoine.

Le but étant de porter un intérêt particulier à développer des logements moins énergivores et à tendre de plus en plus vers des énergies renouvelables et décarbonées.

 

Pourquoi avoir choisi la voie de l’architecture ?

Je pense que mon attrait pour l’architecture est le fruit d’une enfance liée à l’envie de construire toutes sortes de choses que ce soit avec des éléments en bois, ou en lego.

Un peu plus tard, vers 9 ans, je me suis lancée dans la réalisation d’une maison miniature en pierre. J’avais déjà envie de réaliser des maquettes apparemment 😊.

La décision finale pour ce choix d’étude s’est faite le jour où j’ai visité l’Institut Lambert Lombard lors des journées portes ouvertes avec comme guide… M.Caumiant qui sera, l’année suivante, mon professeur d’atelier.

 

Où travaillez-vous actuellement ?

Depuis 2021, je suis la responsable du Service Patrimoine du Logis social de Liège.

Dans le cadre de la mission sociale de service public, j’assure la rénovation et le développement du parc immobilier de la société.

Je participe à la conception de la stratégie patrimoniale avec la Direction et le Conseil d’Administration et j’en assure la mise en œuvre, en veillant au bien-être et à la sécurité des bénéficiaires.

Je coordonne l’équipe de 6 personnes (3 conducteurs de chantiers, 2 secrétaires et 1 personne dédiée à la vente maison et au cadastre du logement).

Le Logis Social de Liège (LSdL) est une société de logements de service public (SLSP), agréée par la Société Wallonne du Logement, localisée à Chênée et active sur le territoire de la Ville de Liège dans les entités de Angleur, Ans Bas, Bressoux, Chênée, Grivegnée, Glain, Wandre, Rocourt, Sclessin, Jupille.

La mission de base du Logis Social de Liège consiste à mettre à disposition de candidats (locataires/propriétaires) et de locataires, des logements de qualité et de loyers modérés.

Notre métier consiste à construire, rénover et à transformer des bâtiments désaffectés en logements afin de les louer (secteur locatif) ou de les vendre (secteur acquisitif). Parallèlement à la gestion du parc immobilier de plus de 3 100 logements, la société assure un service d’accompagnement administratif et social orienté vers les 5 800 locataires et les candidats en attente.

À ce jour, près de 90 collaborateurs travaillent au sein de la société.

Le Logis Social de Liège s’est inscrit dans un programme de management par la qualité et détient la certification ISO 9001 depuis septembre 2006.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans la fonction que vous exercez ?

La diversité de l’emploi, le challenge et le sens que je trouve au travail que je réalise chaque jour. Ce sont ces éléments qui me portent au quotidien.

En effet, chaque jour est différent, on ne se cantonne pas à faire tous les jours la même chose. On peut passer d’un dossier d’aménagement intérieur de bureaux à une rénovation de plus d’une centaine de logements avec des problèmes de stabilité à la clé.

En ce qui concerne le challenge, nous avons la possibilité d’initier des projets de grandes envergures, des projets intéressants, qui touchent aussi bien la requalification urbaine en collaboration avec la Ville de Liège ou des architectes externes, la mise en place de masters plan, que des réflexions sur la qualité architecturale de nos quartiers, de nos bâtiments … Le but étant d’améliorer le cadre de vie des locataires sociaux.

Pour finir, le secteur du logement public est un secteur que j’apprécie tout particulièrement par rapport à sa dimension sociale. J’ai clairement l’impression d’apporter un plus, je trouve un sens à mon travail, cela rejoint des valeurs que je porte.

 

Auriez-vous une anecdote ou un moment marquant lié à votre carrière à nous partager ?

Le jour où Aurore Géradon et moi-même avons remporté le concours d’idées lancé en 2007 par le Ministère de la Communauté française en association avec le Musée pour la rénovation du bouddha de Mariemont.

« Un concours d’idées à l’intention des jeunes architectes a été lancé en 2007 par le Ministère de la Communauté française en association avec le Musée. Il a été remporté par Aurore Géradon et Audrey Rasquinet, Architectes (Bellaire), qui ont proposé pour l’occasion une structure sobre en acier Corten, qui s’intègre parfaitement dans la végétation du parc. Les travaux ont été réalisés par l’entreprise ‘Créer, Rénover, Construire’ s.a. (Couvin). »

En savoir +

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux étudiant·e·s en architecture bientôt diplômé·e·s ?

Prendre du plaisir ! Et persévérer car le métier n’est pas facile tous les jours. 😊

Le mieux est de se former de manière globale, de pouvoir toucher à tous les domaines de l’architecture aussi bien en nouvelle construction qu’en rénovation pour ensuite trouver sa voie, ce qui nous correspond le mieux. Je pense qu’il est important de trouver un domaine qui rejoint et porte nos valeurs. Le travail occupe 1/3 de nos journées et donc il est primordial de s’épanouir pleinement dans sa vie professionnelle.

Rassurez-vous, tout le monde n’est pas fait pour être indépendant et gérer un bureau d’architecture et ce n’est pas grave !!  Car le métier d’architecte regorge de multiples possibilités de carrière.

 

Retour vers l'ensemble des portraits

modifié le 16/04/2024

Partagez cette page