Negin Eisazadeh est ingénieur-architecte (Université de Téhéran, 2006) et historienne de l'architecture (Université de Shahid Beheshti, 2010) et est titulaire d'un master avancé en Conservation des Monuments et Sites (RLICC KU Leuven, 2015) et un master avancé en Humanités Numériques (KU Leuven, 2018). Dans le domaine du patrimoine, Negin a collaboré professionnellement en tant qu'expert dans des projets de recherche en matière de conservation du patrimoine culturel et a entrepris un stage au bureau de l'UNESCO en Ouzbékistan, travaillant avec une équipe sur le plan de gestion du centre historique de Boukhara. Negin est membre du groupe de recherche DIVA à l'ULiège (Faculté d'architecture) et de Research[x]Design à la KU Leuven (Faculté des sciences de l'ingénieur).

 

imageLarge

 

En septembre 2020, elle présentait succinctement son sujet de thèse dans le cadre de l'exposition des travaux des étudiants de l'année académique 19-20. Cette exposition est toujours disponible à l'adresse www.archi.uliege.be/expo2020

Titre de la thèse

Vers une approche inclusive des valeurs du patrimoine bâti.

L’objet, le contexte et les enjeux de la recherche

Les changements sociaux et démographiques du XXIe siècle font de l'approche inclusive du patrimoine bâti une nécessité. Nous observons l’émergence d’une prise de conscience que les capacités et conditions de vie diffèrent, à la fois à travers les populations et le temps, alors que les situations de handicap sont de plus en plus considérées comme résultant de la discordance entre besoins des usagers et conception de l’environnement bâti. A partir de la question de recherche principale « comment rendre le patrimoine bâti plus inclusif ? », et à travers de multiples études de cas, cette recherche qualitative adopte divers outils et méthodes pour l’acquisition et l’analyse des données de recherche.

Grâce à l'interaction avec l'espace bâti, les personnes handicapées acquièrent une expertise-par-expérience, offrant un aperçu unique des qualités spatiales qui peuvent rester inobservées par les architectes et autres acteurs du patrimoine, par exemple. En impliquant des personnes en situation de handicap en tant qu’usager/expert (user/expert), ce projet de recherche interdisciplinaire se focalise sur le développement d’une approche inclusive en matière de conservation du patrimoine architectural et de l’environnement urbain. En étudiant leurs interactions avec le patrimoine bâti, le projet vise à améliorer leurs relations avec ce patrimoine et les valeurs qu’il porte. En outre, les connaissances acquises contribueront à la conservation socialement durable du patrimoine bâti en permettant d'améliorer sa perception et son rapport à la société, en rendant l’accès à la compréhension de l’environnement bâti historique et ses valeurs, dans la mesure du possible, accessible à tous.

L’objectif principal est de prendre des mesures fondamentales pour rendre le patrimoine bâti inclusif, c’est-à-dire accessible, compréhensible et utilisable par un maximum de personnes.

Ce projet de recherche doctorale est une collaboration conjointe avec KU Leuven (Faculty of Engineering Science, Department Of Architecture) et supervisé par Prof. Houbart (ULiège) et Prof. Heylighen (KU Leuven).

Lien vers ses publications (site du laboratoire Diva)

Contact

Negin Eisazadeh

Share this page