L’architecte, un chef d’orchestre

Dans ses actions quotidiennes, l’architecte manipule en permanence un grand nombre de facteurs (techniques, humains…) et de contraintes (administratives, financières…) tout en laissant la place à la sensibilité, à l’ingéniosité, à la créativité et parfois à l’innovation. Il est souvent perçu comme un chef d’orchestre capable de dialoguer avec tous les partenaires de ses missions, de les comprendre et de se faire comprendre. De plus, les questions architecturales soumises à instruction amènent toujours des hypothèses de solutions multiples et variées.

Les activités de l’architecte relèvent de savoir-agir complexes et pour lesquels il doit être capable de combiner les ressources appropriées, mais aussi de s’appuyer sur les contraintes comme autant de leviers de conception.

Par ailleurs, l’organisation historique de l’enseignement de l’architecture, enseignement du et par le projet, témoigne d’une approche par compétences intégrées. Elle fait presque partie de son ADN. La Faculté a joué un rôle moteur dans la construction du référentiel de compétences en matière de formation architecturale.

Créer des ponts entre les disciplines ou mettre en lien monde académique et monde professionnel

L’ensemble de la formation en Architecture à l’ULiège s’articule autour d’un référentiel de compétences. Ces compétences ne sont pas une simple application de théories apprises en vue de résoudre des exercices plus ou moins inconnus. Elles permettent de développer un savoir-agir, c’est-à-dire une capacité à intervenir, interagir dans des situations totalement inédites et pour lesquelles aucune solution n’est prédéfinie.

Le développement de compétences vous place au centre de votre formation. C’est vous qui devez être capable d’aller puiser et combiner les informations et ressources utiles à la proposition de solutions architecturales. Le référentiel facultaire se décline en 4 compétences. Elles tiennent compte de la diversité des pratiques professionnelles actuelles et à venir,  tout en s’appuyant sur le cadre légal.

  • Instruire    une question    architecturale – en ayant conscience des enjeux sociétaux contemporains inscrits dans l’Histoire –  en faisant preuve de posture réflexive, d’ouverture, d’initiative 
  • Élaborer une réponse   architecturale – en assumant une responsabilité citoyenne – en développant l’autonomie de réflexion et d’action indispensable aux confrontations et aux collaborations   
  • Mettre en œuvre une réponse architecturale – en intégrant la responsabilité éthique – en impliquant les personnes concernées autour et pour la réalisation du projet   
  • Interagir avec l’ensemble des acteurs – en participant à l’amélioration du cadre de vie – en adoptant une posture professionnelle au service de l’intérêt collectif

Le développement de ces compétences sera amené à un niveau de maîtrise au terme des cycles de bachelier et master. Ce niveau de compétence vous permettra d’avoir accès à un très grand nombre de débouchés. L’acquisition d’un niveau d’expertise nécessite des années de pratique professionnelle durant lesquelles le travail sur le terrain (quel qu’il soit), la formation continue (masters de spécialisation ou formations professionnelles) et la confrontation aux aspects sociaux et culturels façonnent le travail de l’architecte.

Nous contacter ?
Comment pouvons-nous vous aider ?

En cette période de confinement, n'hésitez pas à nous contacter, idéalement par mail pour nous poser vos questions.

info.archi@uliege.be

+32 4 366 58 06

Partagez cette page