Institution

Portrait de Sophie Trachte

Mise à l'honneur des nouveaux chargés de cours 2021-2022



imgActu

Chargée de cours en Sciences et techniques appliquées à la production architecturale dans le domaine conception circulaire

Pourriez-vous décrire brièvement votre parcours ?

J’ai obtenu, avec grande distinction, mon diplôme d’Architecture, à l’Institut Victor Horta à Bruxelles (Belgique) en 1998. J’ai effectué mes stages d’architecture chez Deleuze Metzger et Associés (DMA) et chez Archi 2000 (Ph.Verdussen) où j’ai poursuivi mes activités professionnelles jusqu’en juillet 2007.

En mai 2003, j’ai obtenu un master en Architecture et Développement Durable (MAS) auprès de l’association universitaire l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, l’UCLouvain et l’école d’Architecture de Toulouse, avec un travail de maîtrise concernant une nouvelle méthode de gestion des déchets de chantier à Bruxelles avec inventaires et plan de gestion, travail supervisé par les  Prs J.-B. Gay (EPFL) et A. De Herde (UCLouvain).

En janvier 2005, j’ai rejoint à mi-temps l’équipe de recherche Architecture et Climat. Je partage mes activités entre la recherche uni­versitaire et la pratique professionnelle chez Archi 2000 où je travaille sur des projets de réhabilitation de grande ampleur sur la Région de Bruxelles-Capitale.

En janvier 2008, j’ai rejoint l’équipe de recherche à plein temps. Je participe activement à plusieurs projets internationaux comme le projet EDUCATE et les projets IEA SHC Program TASKS 37 et 47. En juin 2012, j’ai soutenu ma thèse portant le titre de « Matériau, Matière d’Architecture Soutenable - Choix Soutenable des Matériaux de construction » à l’UCLouvain.

Suite au projet EDUCATE en 2014, je suis devenue chargée de cours invitée. Mes cours sont axés sur les matériaux de construction, leurs impacts environnementaux et sanitaires, la technologie de la construction énergétique­ment performante, les assemblages et leur réversibilité ainsi que l’intégration des principes d’économie circulaire dans la construction et la gestion/valorisation des déchets.

De 2014 à 2021, j’ai assumé également la responsabilité de l’axe «Gestion Durable et Circulaire des Ressources» au sein d’Architecture et Climat.

J’ai obtenu en septembre 2019 le statut de qualifiée de recherche et en mai 2020 le statut de « chargée de cours invitée à titre définitif » qui lui permettent de superviser des recherches doctorales et de gérer des budgets de recherche.

En mai 2021, j’ai rejoint le bureau conseil Cenergie en tant que consultant senior en conception circulaire.

Quelle est votre conception du rôle d’un enseignant universitaire ? Comment envisagez-vous l’articulation entre l’enseignement et la recherche/la pratique clinique ?

Le rôle d’un enseignant universitaire est, en premier lieu, d’être, en tant que chercheur, à la pointe de l’innovation dans son domaine.  La qualité, la pertinence et l’innovation de ses recherches doivent être reconnues par ses pairs.

L’enseignant universitaire est, en second lieu, un pédagogue. Il est donc primordial qu’il puisse transmettre, via différentes méthodes pédagogiques, l’ensemble de son savoir et de ses connaissances à un large public d’étudiants et qu’il puisse également encourager les étudiants à s’engager dans des démarches d’analyse et de synthèse en insistant sur la réflexion et la compréhension critique, et à prendre le contrôle actif de leur processus cognitif.

Enfin, l’enseignant universitaire est au service de la société. L’ensemble des résultats de ces recherches doivent pouvoir se diffuser et se propager largement dans le monde civil, auprès des acteurs de terrain et dans le monde industriel.

L’enseignant universitaire est une sorte d’équilibriste jonglant entre savoir-faire et faire-savoir.

Mon domaine de recherche s’attache à l’étude du parc bâti existant, à ses composantes constructives et matérielles, ressources à part entière, ainsi qu’aux ressources naturelles exploitées dans les bâtiments (eau, énergie). La circularité des matériaux et des ressources est une question centrale. Ce domaine de recherche est alimenté par une réflexion transversale multicritère, intégrant le confort de l’occupant et les dimensions matérielles, physiques, sociales et environnementales de son lieu de vie et a comme finalité la conception et la construction d’une architecture intégrée et régénérative.

Ces thématiques sont les enjeux de la ville et l’habitat de demain ; enjeux auxquels seront confrontés les futurs architectes. C’est pourquoi elles sont aussi au cœur de mes enseignements et des sujets de TFE proposés. Les étudiants, ont à disposition les résultats des états de l’art réalisés (tant scientifiques que techniques), à des moments clés de leur processus d’apprentissage, ils sont mis en contact régulier avec des experts (réseau personnel de scientifiques et professionnels) de façon à être confrontés tant à l’innovation scientifique qu’à la pratique de terrain. De cette façon, ils acquièrent l’ensemble des connaissances et des compétences qu’ils peuvent ensuite interpréter dans leurs projets d’architecture.

Contact

Sophie Trachte

Share this news